Articles marqués avec ‘visite Hanoi’

Hanoi l’histoire la ville de mille ans

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Nouvelle Voyage Vietnam

Hanoi l’histoire la ville de mille ans: Malgré la modernité et le côté novateur de la vie actuelle, Hanoi garde toujours la quintessence de la civilisation tout au long de son histoire.

Regardons ensemble les images de cette ville de mille ans dans le passé et au présent…

La Tour de la Tortue

Savez vous qu’il y avait la « Statut de la Liberté » – étant 1/16 de la vraie statue à New York – sur la « Tour de la Tortue« ?

Pourtant, elle s’est installée dans le Jardin de Cua Nam (Porte du Sud) et y restait jusqu’à 1945 avant d’être déplacée définitivement du jardin.

Jardin de la Porte du Sud

La Statue de la Liberté

Et au présent…

La Tour de la Tortue

Une très grande et belle fontaine devant l’opéra de Hanoi dans les années 40 est aussi remplacée par la Place de la Révolution d’Aout.

Fontaine devant l'Opéra de Hanoi

L’Opéra d’aujourd’hui…

L'Opéra de Hanoi

La statue de Paul Bert est remplacée par celle du roi Ly Thai To dans le beau jardin Ly Thai To, en face du lac Hoan Kiem.

Statue de Paul Bert

Et aujourd’hui…

Statue du roi Ly Thai To en face du lac Hoan Kiem.

Le jardin de l’agriculture est devenu le jardin de Lenine

Jardin Canh Nông

et actuel:

Jardin Lenine

La statue de la France cède sa place pour le Palais du gouvernement…

Statue de la France

Palais du Gouvernement

Le lac de l’Epée restituée (Hoàn Kiem) était entouré par des cocotiers et palmiers…

Lac de l'Epée restituée

Lac de l'Epée restituée

Le plus grand centre commercial à l’époque est devenu le palais de la Culture Amitié du Vietnam-Russe.

Centre commercial

Centre commercial

Palais de la Culture et de l'Amitié.

La gare de Hanoi dans son premier temps de construction:

La gare de Hanoi

La gare de Hanoi dans son premiers temps de construction.

Et aujourd’hui,

Gare de Hanoi

Le Temple de la Littérature…

Temple de la Littérature

Temple de la Littérature

Temple de la Littérature

visiter Hanoi et ses environs

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Hanoi est une ville fascinante, entre sa beauté et son authenticité. Fondée sur la rive droite du fleuve Rougevieille de mille ans est considérée comme le centre politique, culturel et religieux le plus important du pays.

Jadis nommée « Thang Long » – le « Dragon prenant son envol » signifiant spirituellement la force, la prospérité de la ville, elle devint, après plusieurs changements, Hanoi qui signifie géographiquement « la ville au-delà du fleuve ». Aujourd’hui, Hanoi se dit encore Thang Long – Hanoi en souvenir des jours glorieux.

Hanoi s’agrémente de 18 jolis lacs, dont les plus connus sont le lac Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée), le lac de l’Ouest, le lac Truc Bach (en face du lac de l’Ouest), les lacs Thien Quang, Bay Mau, Thu Le et Giang Vo. Ces lacs sont les poumons de la ville avec leurs jardins de fleurs et leurs alentours ombragés.

Hanoi a conservé de nombreux monuments et vestiges culturels millénaires qui sont profondément reliés à l’histoire du Vietnam et à ses légendes comme par exemple le temple de la Littérature, la pagode au pilier unique, la pagode de Tran Quoc …

En même temps, elle a subi également de grandes transformations. On peut trouver dans ses plusieurs rues à l’architecture ancienne une vie animée pressée par les activités commerciales. Au fil des années, de nouveaux boulevards, rues et autoroutes sont apparus. De nombreux hôtels Hanoi et édifices modernes poussent un peu partout attribuant une nouvelle image à la capitale.

Les sites incontournables à visiter à Hanoi :

1, Lac de Hoan Kiem et le temple de Ngoc Son.

Lac de l’Epée restituée – Hanoi

Au centre de Hanoi, le lac de l’Épée (lac de Hoan Kiem) représente un millénaire d’histoire, d’âme et de sentiments. On l’appelait autrefois Luc Thuy (Eaux vertes), car il contenait une algue qui lui donnait cette couleur verte à longueur d’année. Une légende mythique et romantique a intégré le lac à un poème fantastique. Au XVe siècle, Lê Loi, le héros aux pieds nus de la terre de Lam Son, prit les armes pour lutter contre les envahisseurs des Mings. Un jour, dans les prises d’un filet de pêche, il trouva une épée précieuse, avec laquelle il conquit par la suite l’indépendance nationale après avoir passé plus de 10 ans de temps difficiles. Puis, un jour, alors qu’il se promenait en bateau dragon sur le lac des Eaux vertes, le roi vit surgir une énorme tortue dorée, qui nagea dans les traces du bateau. Alors, il sortit la précieuse épée et la jeta à la tortue. Celle-ci l’attrapa au vol dans sa bouche et replongea dans les profondeurs du lac. Le roi pensait que le génie de la tortue était venu lui demander de restituer l’épée pour la ramener vers les cieux et la terre. C’est depuis ce temps que lac est appelé Ho Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée).

Le temple de Ngoc Son fut construit sur un îlot au cours du XIXe siècle.

Le temple Ngoc Son et le pont du soleil levant

Les rénovations effectuées en 1864 par Nguyên Van Sieu, un auteur célèbre de Hanoi, fit construire une vaste tour en forme de stylo. La partie supérieure de la tour, appelée Thap But, compte trois mots en caractères chinois: Ta Thanh Thien, qui signifie qu’écrire dans le ciel bleu c’est laisser entendre qu’une personne est très intelligente et a une volonté de fer; Dai Nghien, qui veut dire un encrier fait à partir d’une pierre de couleur pêche et qui est placé sur le dos de trois grenouilles sur le haut de la clôture du temple; et le pont The Huc, l’endroit où pénètre les rayons du soleil le matin.

2, Lac d’Ouest HO TAY et la pagode de Tran Quoc.

Coucher du soleil sur le lac de l’Ouest

Le lac de l’Ouest, appelé aussi le lac Ho Tay, est le plus grand lac de Hanoi. Il couvre une superficie de 500 hectares. Ce lac a déjà fait partie du fleuve Rouge.

La pagode Tran Quoc, érigée en 541 sur un îlot au bord du lac de l’Ouest. Elle est une des plus anciennes du Vietnam. Dans la pagode, on peut apprécier une statue du Bouddha au Nirvana, l’un des chefs-d’œuvre de la sculpture vietnamienne. Dans l’enceinte de la pagode, se trouve un luxuriant figuier sacré (arbre Bo De) provenant du pays du bouddhisme, l’Inde.

La pagode Tran Quoc

3, Pagode au pilier unique

La pagode au pilier unique

Située à la rue Chua Mot Cot, dans l’arrondissement de Ba Dinh, ville de Hanoi, son nom transcrit de la langue Han (Chinois), Dien Huu, signifie le bonheur durable. Cette pagode fut érigée en 1049. Selon la légende, le roi Ly Thai Tong, déjà âgé et n’ayant pas d’héritier, fréquentait souvent les pagodes. Une fois, il aurait vu en songe la déesse Quan Am (Bouddha de la Miséricorde), assise sur un lotus au milieu d’un lac et lui tendant un nourrisson. Plus tard, la reine mit au monde un garçon. Le roi fit donc construire la pagode du Pilier unique pour remercier la déesse. De petite taille, la pagode est cependant renommée pour son architecture typique, épousant la forme d’une fleur de lotus qui émerge de l’eau.

4, Le musée d’Ethnologie du Vietnam

La maison longue des E-de dans le musée d’Ethnologie

Situé à la rue Nguyên Van Huyen, arrondissement de Cau Giay, à l’ouest du centre-ville de Hanoi, le musée d’Ethnologie expose 10 000 objets15 000 images blanches et noires et une centaine d’extraits de films et de cassettes qui reflètent les activités de la vie quotidienne, les us et coutumes de 54 ethnies du Vietnam. Une fois venue, les visiteurs auront l’occasion de découvrir et de mieux comprendre la culture multicolore de chaque région et de chaque ethnie du Vietnam grâce aux objets qui sont exposés simplement dans le musée.

5, Temple de Quan Thanh

Temple Quan Thanh

Situé sur un très beau terrain au bord du lac de l’Ouest, le temple de Quan Thanh fut construit pendant le règne du roi Ly Thai To (1010-1028) pour rendre hommage à Huyen Thien Tran Vu, le génie gardien du Nord. C’est pour cette raison qu’il porte aussi le nom du temple Tran Vu et du temple deQuan Thanh Tran Vu.

6, Cathédrale d’ Hanoi

Cathédrale Saint-Joseph Hanoi

Situé dans l’arrondissement de Hoan Kiem, près du lac Hoan Kiem, ville de Hanoi, la cathédrale de Hanoi fut construite à l’emplacement de l’ancienne tour Bao Thien, célèbre dans la capitale Thang Long sous la dynastie des Ly (XIe et XIIe siècles). La cathédrale de Hanoi, aussi appelée la cathédrale Saint-Joseph, fut inaugurée après deux ans de travaux le 25 décembre 1886.

7, Temple de la Littérature

Temple de littérature - La première université du Vietnam

Temple de littérature – La première université du Vietnam

Le temple de la Littérature est construit en 1070 par l’empereur Le Thanh Tong suivant les plans de la pagode de Kien Fou (village d’origine de Confucius), et dédié au culte de Confucius. C’est aussi la première université du Vietnam ouverte en 1076, formant et perfectionnant les lettres, mandarins, aristocrates. On y enseigna pensée et morale confucéennes jusqu’à la fin du XVIII° siècle, date à laquelle l’université fut transférée à Hué. Aujourd’hui le temple accueille toute aide et coopération d’organisations culturelles et scientifiques, ainsi que des individus intéressés par des recherches, la préservation et le développement de la culture nationale du Vietnam.

Vous pourriez également faire des visites dans les alentours de Hanoi et découvrir les villages d’artisanats traditionnels du Nord Vietnam et ses patrimoines culturels…

-Visite du village de la soie de Van Phuc, à 15 km de Hanoi.

Village de la soie Van Phuc

La soie de Van Phuc – un cadeau de souvenir préféré des voyageurs au Vietnam-Village de potiers Bat Trang se situe sur la rive gauche du fleuve rouge, à une quinzaine de kilomètres de Hanoi. Ce village est renommé depuis longtemps pour l’originalité, la qualité et la beauté de ses céramiques. A votre arrivée, un petit tour du village en calèche avant d’entamer la visite d’une fabrique artisanale.

Le village de céramique Bat Trang

Le village de céramique de Bat Trang

-Visite de la vieille pagode de But Thap, une des plus grandes pagodes du Vietnam.

La Pagode But Thap

-Visite du village Dong Ho. Ce petit village paisible au bord de la rivière Duông, dans la province de Bac Ninh, s’est taillé une réputation nationale grâce à ses estampes, un artisanat familial qui se transmet de père en fils depuis 5 siècles.

Mariage des souris - un tableau très connu du village Dong Ho

-Visite de la Pagode des Parfums (environ 62 km au sud-ouest d’Hanoi), un haut lieu de pèlerinage bouddhique de la région. Vous pourriez faire une promenade en barque au milieu de superbes paysages sur la rivière Yen bordée de rizières et de pitons calcaires ou transférer par téléphérique pour une partie de randonnée si vous voulez.

Pagode des Parfums

-Visite du village Duong Lam, situé à une cinquantaine de kms de Hanoi.

Porte du village Duong Lam

Parmi les plus anciens villages du Delta du Fleuve Rouge, ce village est particulièrement caractéristique, dans son aménagement et dans son ambiance, de la culture des Viets qui représentent 90% de la population vietnamienne.

-Visite de la pagode Thay (pagode du Maître) dédiée au créateur de marionnettes sur l’eau, le vénérable bronze Tu Dao Hanh connu par sa vie religieuse exemplaire.

Pagode du Maitre - Ha Tay

En dehors des monuments les plus connus à Hanoi, vous pourriez flâner en plein cœur de la ville en vous baladant dans ses anciennes rues, pour observer l’ordre chaotique de sa circulation, les vendeurs ambulants, écouter les klaxons dans la rue et découvrir plus facilement la vie quotidienne des Hanoïens…

Fête de Ke Sui ou Fête de Phu Thi

Fête de Ke Sui ou Fête de Phu Thi

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Date: Le 3e jour du 3e mois lunaire.

Lieu: Commune de Phu Thi, district de Gia Lam, ville de Ha Noi.

Fête de Ke Sui ou Fête de Phu Thi
Personnages de culte: La Reine-mère Y Lan (au temple) et Tay Vi (à la maison communale)
Caractéristiques: Cérémonie de Bong Song (pour justifier l’innocence de l’eunuque de Y Lan) dans laquelle les participants dansent en buvant de l’alcool et en criant “Bong Song”.

L’éthnie Ra Glai

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Population

1Nom : Ra Glai (Ra Glay, Bai, Noa Na et La Vang)

Population : 96 931 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les provinces de Khanh Hoa et Ninh Thuan

L’éthnie Ra Glai
Les Ra Glai pratiquent le culte du génie. Ils vivent dans une société matriarcale; les enfants prennent le nom de famille de la mère. L’organisation des noces revient à la famille de la mariée. L’oncle maternel joue un rôle important dans le foyer. Ce peuple est nomade et habite dans des maisons sur pilotis. Pendant les périodes de sécheresse, les habitants font plusieurs prières au ciel et à la terre.

L’éthnie Ra Glai appartiennent au groupe linguistique Malayo-polynésien. Les instruments de musique populaires sont les gongs, le monocorde, la flûte et la cithare en bambou. Le chant est aussi un art populaire lors des événements culturels. Après la moisson, les villageois organisent des fêtes pour remercier le génie et pour célébrer le nouveau riz.

Les habitants (l’an 1999) pratiquent la culture sur brûlis. Leurs activités comprennent aussi la chasse, la forge, la cueillette de fruits et la vannerie. Certains villages ont commencé à cultiver le riz sur des terres inondées.

L’éthnie Pu Peo

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Population

1Nom : Pu Peo (Ka Beo, Penti, et Lo Lo)

Population : 705 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les districts Meo Vac, de Yen Minh et de Dong Van dans la province de Ha Giang (près de la frontière sino-vietnamienne)

L’éthnie Pu Peo
Les maisons sont souvent construites en petits groupes à proximité d’un village Hoa ou H’mong. Chaque lignée porte un nom qui la distingue des autres. La société Pu Peo est patriarcale; le père ou le mari est le chef de la famille. Le peuple accorde une grande importance au culte des ancêtres. De petits pots de terre représentant chaque génération sont souvent placés sur l’autel dans les maisons.

La langue des Pu Peo ressemble à celle des Co Lao, des La Chi et des La Ha, et, elle appartient au groupe linguistique Kadai. Tous les ans, au début de la saison des récoltes les habitants organisent des cérémonies lors desquelles ils se recueillent pour la paix. Cette cérémonie commence lors de la nouvelle année dans la première moitié du premier mois lunaire et continue jusqu’au cinquième jour du cinquième mois lunaire.

La minorité Pu Peo est l’un des seuls groupes ethniques qui se sert encore des tambours de bronze. Selon leurs coutumes, les hommes et les femmes ont des tambours différents.

Les vêtements traditionnels de la femme ont des couleurs vibrantes. Elles portent des foulards, des jupes, des vestes et des tabliers. Quant aux hommes, ils ont le même mode vestimentaire que d’autres minorités ethniques de la région.

Les Pu Peo font la culture sur brûlis et les cultures en terrasses. Ils font pousser du maïs, du riz, du seigle et des fèves. Parmi leurs outils de travail, ils comptent la pioche et la charrue. Les buffles et les boeufs aident aussi dans les travaux quotidien. L’aliment de base est la farine de maïs passée à la vapeur.

L’éthnie Phu La

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Population

1Nom : Phu La (Xa Pho, Bo Kho Pa, Mu Xi Pa, Pho, Va Xo Lao, Pu Dang)

Population : 9 046 habitants (l’an 1999)
Région : Les provinces de Lai Chau, de Son La, de Lao Cai et de Ha Giang

L’éthnie Phu La
Les Phu La pratiquent le culte des ancêtres et l’animisme. Leurs villages comptent entre 10 et 15 habitations. Les hommes et le chef du village jouent un rôle très important dans les activités du village.

Leur langue appartient au groupe tibéto-birman.

Les femmes portent un cache-poitrine avec l’encolure carrée et brodée sur le devant.

La vie économique des Phu La dépend de la culture sur brûlis et en terrasse.

L’éthnie Pa Then

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Population

1Nom : Pa Then (Pa Hung et Tong)

Population : 5 569 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les provinces de Ha Giang et Tuyen Quang

L’éthnie Pa Then

Les Pa Then habitent des maisons sur pilotis ou en partie au sol et l’autre sur pilotis. Le mariage entre un homme et une femme de la même lignée est strictement interdit. Selon les coutumes, le marié doit habiter dans la famille de sa femme quelque temps après les noces. Si le couple ne conçoit pas un fils, l’homme continuera à vivre dans sa belle famille et à honorer les ancêtres de sa femme. La moitié des enfants prennent le nom de famille du père et le reste le nom de la mère.

Les Pa Then font le culte des ancêtres à la maison. Ils rendre hommage aux esprits de la pluie, de la terre et de la culture du riz, et, à l’âme de leurs ancêtres.

Les Pa Then appartiennent au groupe linguistique Mong-Dao. Le peuple a réussit à préserver un riche héritage folklorique à l’aide de légendes, de chansons, de berceuses et de danses. Ils ont aussi plusieurs instruments de musique tels que des flûtes de pans, des instruments à corde appelés “tay nhay” et des flûtes en bambou.

Les vêtements traditionnels sont très colorés. Les hommes portent le chemisier, les pantalons de couleur indigo et de foulards. Les femmes se vêtissent de jupes longues et de blouses. Elles portent leurs cheveux dans un turban décoré de motifs multicolores.

Les Pa Then vivent principalement de la culture sur brûlis. Le maïs et le riz sont les aliments de base.