L’histoire du Cambodge

L’histoire du Cambodge: 11 Août 1863 : Protectorat français sur le Cambodge

Le royaume du Cambodge, pour échapper à l’emprise du Siam (actuelle Thaïlande) et de l’Annam (actuel Viêt Nam), demande de l’aide à la France. Par le traité de protectorat, le roi Norodom Ier s’interdit toute relation avec une puissance étrangère sans l’accord de la France et un résident général est installé à Pnom Penh. En 1887, le Cambodge sera intégré à l’Indochine française et le roi perdra toute autorité. Le pays retrouvera son indépendance en 1953, sous le règne de Norodom Sihanouk.

18 Mars 1970 : Coup d’Etat au Cambodge: Le maréchal Lon Nol, soutenu par les États-Unis, renverse la monarchie et instaure un régime militaire au Cambodge. Le contexte régional, dominé par la guerre du Vietnam est alors chaotique. Lon Nol sera chassé du pouvoir par les khmers rouges de Pol Pot cinq ans plus tard.

Carte geogranphie du Cambodge

17 Avril 1975 : La chute de Phnom Penh: Les Khmers rouges s’emparent de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, et leur chef, Pol Pot, impose un régime dictatorial. Les Khmers rouges sont tenus pour responsable de la mort de près de 2 millions de personnes. Ils seront chassés de Phnom Penh par les forces vietnamiennes en janvier 1979. La guerre civile se poursuivra entre les Khmers rouges et le gouvernement, appuyé par le Vietnam, jusqu’à ce qu’un cessez-le-feu soit finalement obtenu sous la supervision de l’ONU en octobre 1991.

11 Janvier 1979 : Pol Pot chassé du pouvoir: Alors que l’armée Vietnamienne a chassé Pol Pot du pouvoir, des militants khmers rouges dissidents forment un nouveau gouvernement. Si le Cambodge ne connaît pas pour autant la paix intérieure, le régime totalitaire et sanglant de Pol Pot est renversé. Il affiche un bilan tragique estimé à environ 2 millions de morts, alors que le pays ne comptait que 7 millions d’habitants.

Les élections de 1993 organisées par l’ONU ont aidé à restaurer un semblant de normalité. Un gouvernement de coalition, formé après les élections nationales en 1998, a apporté une nouvelle stabilité politique et la capitulation des forces Khmer Rouge restantes.

15 Avril 1998 : Mort de Pol Pot: Le tyran khmer rouge meurt d’une crise cardiaque dans sa résidence. Responsable d’un régime sanguinaire qui a ravagé le Cambodge de 1975 à 1979, accusé « d’auto-génocide » pour ses crimes contre la population cambodgienne, il ne fut jamais jugé. Quelques rumeurs de manipulation rôderons autour de cette mort : Pol Pot risquait en effet un procès et son corps fût incinéré avant qu’une autopsie indépendante ait put être réalisée.

Laissez votre commentaire (Only in french)