Religions Laos et Croyances Laos

Religions Laos et Croyances Laos: Bouddhisme : La religion majoritaire et presque officielle du Laos est le bouddhisme Theravâda, appelé aussi « Petit Véhicule » ou Hînayâna, qui concerne près de 67 % de la population du pays. Cette religion s’est installée au Laos entre le XIVe et le XVIIe siècle.

Il se base sur les quatre vérités premières enseignées en Inde par Siddharta Gautama au VIe siècle av. J.-C. Le bouddhiste laotien croit à la réincarnation. L’idéal étant d’atteindre directement le nirvana (ou nibbana) sans passer par la réincarnation. Beaucoup de Laotiens pensent que faire le bien et non le mal suffit à assurer son salut. Faire le bien permet d’acquérir les mérites ou boun. Comme ce mot signifie aussi «fête», certains Laotiens pensent qu’il suffit de faire la fête pour acquérir des mérites… L’essentiel de la vie religieuse se déroule autour de la vie monastique. Les moines jouissent d’un grand prestige et sont très respectés. Le pouvoir a toujours affirmé que le bouddhisme faisait partie intégrante de l’identité laotienne. La religion connaît aujourd’hui un véritable renouveau. On assiste à des conversions de certains animistes descendus dans les plaines, ce qui montrerait les limites de la fascination de la jeunesse pour la civilisation moderne de type thaïlandaise.

 Les moines demandent l'aumône dans les petites rues à Luang Prabang

Animisme et culte des ancêtres : Si 30 % de la population y adhèrent pleinement, la grande particularité du Laos est de faire cohabiter le bouddhisme avec des pratiques animistes omniprésentes. Tous les Laotiens croient aux phis (prononcer « pi »). Ce mot signifie à la fois «esprit», «âme», «fantôme» et «revenant».

En théorie, cette croyance est mal vue par le régime. En principe, il suffit de construire une sorte de petit autel où l’on apporte de la nourriture pour que les phis se tiennent tranquilles. C’est, en quelque sorte, leur « maison ». Chaque village, mais aussi chaque province, le pays lui-même, possède ses génies protecteurs, les Lokapâlas, tellement enracinés qu’ils sont même reconnus et célébrés par le bouddhisme. Généralement nocturnes, leurs apparitions peuvent prendre une forme animale. Tous les Laotiens, même ceux qui ont fait des études en Occident, croient plus ou moins aux phis.

Laissez votre commentaire (Only in french)