Le tourisme Quang Binh et ses sites touristiques

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Quang Binh

Le tourisme Quang Binh et ses sites touristiques: Le nombre de touristes à Quang Binh (Centre) a augmenté considérablement depuis que le Parc national de Phong Nha-Ke Bàng a été classé en 2003 au patrimoine mondial par l’UNESCO. Découverte.

Phong Nha-Ke Bàng est un parc national situé dans les districts de Bô Trach et Minh Hoá de la province de Quang Binh (Centre), à environ 500 km au sud de Hanoi. Couvrant une superficie totale de 85.754 ha avec une zone-tampon de 195.400 ha, il a été créé en 2001 pour protéger une des plus grandes régions karstiques du monde ainsi que son écosystème de forêt sur calcaire de la région de la cordillère de Truong Son (cordillère de l’Annam) sur la côte centrale du Nord du Vietnam.

Phong Nha Ke Bang Quang Binh

Il tient son nom de la caverne de Phong Nha, qui abrite de nombreuses formations rocheuses spectaculaires, et de la forêt de Ke Bàng. Le plateau sur lequel il est situé est probablement, par ailleurs, l’un des plus remarquables exemples de relief karstique complexe de l’Asie du Sud-Est.

Phong Nha-Ke Bàng se distingue par son magnifique réseau de cavernes et de grottes au nombre de 300. Il abrite également des sites archéologiques, des vestiges historiques précieux et une forêt vierge tropicale d’une grande biodiversité. Cette dernière abrite en effet quelque 750 espèces végétales, dont 36 inscrites dans le Livre Rouge du Vietnam, et 381 espèces animales.

Un patrimoine mondial

Selon l’Association de spéléologie du Royaume-Uni, le parc détient plusieurs records du monde, du plus long fleuve souterrain, de la plus haute et de la plus large entrée de grotte, du banc de sable le plus vaste et le plus beau, des stalactites et stalagmites les plus magnifiques.

La formation karstique de ce parc, qui date du Paléozoïque (400 millions d’années avant notre ère), est la plus ancienne des grandes régions karstiques d’Asie. Suite aux importants changements tectoniques, son paysage karstique extrêmement complexe présente de nombreuses caractéristiques géomorphologiques très importantes.

Phong Nha-Ke Bàng a été inscrit au patrimoine mondial lors de la 27e session plénière du Comité international du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) qui a eu lieu à Paris du 30 juin au 5 juillet 2003. L’UNESCO estime qu’il «présente un nombre impressionnant de témoignages de l’histoire de la Terre» et qu’il «s’agit d’un site d’une importance considérable pour améliorer nos connaissances de l’histoire géologique, géomorphique et géochronologique de la région». Le parc figure sur la liste de 174 sites naturels répartis dans les 186 États ayant ratifié la convention du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En janvier 2009, le Los Angeles Times a inscrit le Parc national de Phong Nha-Ke Bàng sur sa liste des «29 destinations à visiter en 2009».

Son Doòng, la plus grande caverne du monde

Son Dong Quang Binh

En avril 2009, la grotte Son Doòng, longue de 6,5 km pour une largeur de 150 m, a été découverte par une équipe d’explorateurs britanniques. À la suite de cette mission spéléologique, la longueur totale du réseau de cavernes et de grottes du Parc national de Phong Nha-Ke Bàng a été évaluée à 126 km.

La plus grande salle de Son Doòng, dont le nom vietnamien est «Hang Son Đoòng», c’est-à-dire la «Caverne de la montagne», mesure plus de 5 km de long, 200 m de haut et 150 m de large. Ces dimensions lui ont permis de ravir le titre de plus grande caverne du monde à la Deer Cave du Parc national du Gunung Mulu en Malaisie.

En fait, cette caverne a été découverte en 1991 par une personne de cette localité, Hô Khanh, qui cependant n’a pu se rappeler le chemin d’accès avant janvier 2008. De fin mars au 14 avril 2009, il a aidé les explorateurs de l’Association de spéléologie du Royaume-Uni à traverser 10 km de forêt pour aboutir à l’entrée de cette caverne, proclamée depuis la plus grande du monde. Le témoignage de son travail remarquable, digne d’être inscrit dans les annales historiques des grottes du monde, ne consiste pas en des certificats pleins de tampons et de signatures, mais en une simple plaque en bois accrochée devant son café populaire portant «MOUNTAIN RIVER CAFE, HO KHANH, Discovered The World’s Biggest Cave !» (Café de la rivière de montagne Hô Khanh, qui a découvert la plus grande grotte du monde), écrit par le chef de l’équipe de spéléologues de l’Association royale de Grande-Bretagne, Howard Limbert.

Hô Khanh est en train de construire lui-même une maison dans le style original de la localité. Il s’agira de la première maison «homestay» (séjour chez l’habitant) de Phong Nha. «La maison est presque achevée afin de pouvoir accueillir des visiteurs dès la fin de cette année», informe-t-il.

Encore peu de touristes

Phong Nha-Ke Bàng a fêté en juillet le 10e anniversaire de son inscription sur la liste des patrimoines mondiaux, opportunité donnée par l’UNESCO à Quang Binh de développer son tourisme écologique et d’aventure.

Le nombre de touristes a augmenté considérablement depuis que le parc a été classé par l’UNESCO, mais les activités proposées par les agences de voyages locales sont encore peu variées. En dehors de l’écotourisme, de la découverte de la flore et de la faune dans les forêts, il s’agit seulement de visites des cavernes et grottes en bateau, en employant des moyens de spéléologie professionnels. Phong Nha ne peut accueillir les voyageurs que d’avril à septembre, les mois restants correspondant à la saison des pluies et crues durant laquelle les risques sont trop élevés. Les services de tourisme tels qu’hôtels et restaurants sont toujours modestes aussi.

Actuellement, et mis à part une société publique – le Centre du tourisme de Phong Nha, relevant du Parc national de Phong Nha-Ke Bàng – seule une autre entreprise, privée, exploite des circuits dans les grottes, les quelques autres se contentant de services de voyage, d’accueil des visiteurs, d’hébergement, de restauration… «Actuellement, nous sommes encore bien loin d’exploiter les potentiels de ce patrimoine naturel mondial», reconnaît Nguyên Huu Hoài, président du Comité populaire de la province de Quang Binh.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Guide francophone vietnam

Voyage au Vietnam sur mesure avec guide francophone local, accompagnement de qualité, à Hanoi, Sapa, Ninh Binh, Baie d’Halong, Hue, Hoi An, Delta du Mekong, Saigon, Ho Chi Minh ville.

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE (ONLY IN FRENCH)