Carte d’identité vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Carte d’identité vietnam: Général

vietnamNom Officiel : République socialiste du Viêt Nam

Capitale : Hà Nội

Gentilé : Vietnamien, Vietnamienne

Langue officielle : Vietnamien

Fête Nationale : 2 septembre (Jour de l’indépendance)

Décalage horaire : +5 heures en été et +6 heures en hiver (par rapport à la France)(consulter l’heure actuelle)

Nombre d’habitants : 86 116 559 habitants

Densité de population : 253 habitants/km²

Espérance de vie : hommes : 68,52 ans / femmes : 74,33 ans

Indicatif téléphonique : +84

Voltage : 220 volts

Domaine internet : .vn

Politique & Religions

Régime politique : Communiste

Chef d’état : Nguyễn Minh Triết (Président)

drapeau vietnamChef du gouvernement : Nguyễn Tấn Dũng (Premier Ministre)

Religions : culte des ancêtres, bouddhisme, christianisme, confucianisme, taoïste

Economie

Monnaie : Đồng (consulter le taux de change)

P.I.B. : 90,09 milliards de dollars

Principaux exports : Pétrole, Riz, Café, Textile, Poisson

 

Climat & Géographie

Situation Géographique : le Việt Nam est une bande de terre étroite dont la forme rappelle la lettre S, situé au centre de l’Asie du Sud-Est et limitrophe de la Chine, du Cambodge et du Laos

Superficie : 331 211 km²

Villes principales : Hồ Chí Minh, Huế, Hà Nội, Hải Phòng, Đà Nẵng

Hymne National vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Hymne National vietnam: Le “Tiến quân ca” (Marche vers le Front) est l’hymne national du Viêt Nam. Il a été écrit et composé par Văn Cao (1923 – 1995) et a été adopté officiellement en 1946.

Fleur lotusParoles traduites en français

Soldats vietnamiens, nous allons de l’avant,

Mus par une même volonté de sauver la patrie.

Nos pas redoublés sonnent sur la route longue et rude.

Notre drapeau, rouge du sang de la victoire, porte l’âme de la nation.

Le lointain grondement des canons rythme les accents de notre marche.

Le chemin de la gloire se pave de cadavres ennemis.

Triomphant des difficultés, ensemble, nous édifions nos bases de résistance.

Jurons de lutter sans répit pour la cause du peuple.

Courons vers le champ de bataille !

En avant ! Tous ensemble, en avant !

Notre patrie vietnamienne est solide et durable.

Soldats vietnamiens, l’étoile d’or au vent

Conduisant notre peuple et notre patrie hors de la misère et des souffrances.

Unissons nos efforts dans la lutte pour l’édification de la vie nouvelle.

Debout ! D’un même élan, rompons nos fers !

Depuis si longtemps, nous avons contenu notre haine !

Soyons prêts à tous les sacrifices et notre vie sera radieuse.

Jurons de lutter sans répit pour la cause du peuple.

Courons vers le champ de bataille !

En avant ! Tous ensemble, en avant !

Notre patrie vietnamienne est solide et durable.

 

carte du vietnamParoles Originales en vietnamien

Đoàn quân Việt Nam đi,

Chung lòng cứu quốc.

Bước chân dồn vang trên đường gập ghềnh xa.

Cờ in máu chiến thắng mang hồn nước,

Súng ngoài xa chen khúc quân hành ca.

Đường vinh quang xây xác quân thù,

Thắng gian lao cùng nhau lập chiến khu.

Vì nhân dân chiến đấu không ngừng,

Tiến mau ra sa trường,

Tiến lên, cùng tiến lên.

Nước non Việt Nam ta vững bền.

Đoàn quân Việt Nam đi,

Sao vàng phấp phới.

Dắt giống nòi quê hương qua nơi lầm than.

Cùng chung sức phấn đấu xây đời mới,

Đứng đều lên gông xích ta đập tan.

Từ bao lâu ta nuốt căm hờn,

Quyết hy sinh đời ta tươi thắm hơn.

Vì nhân dân chiến đấu không ngừng,

Tiến mau ra xa trường,

Tiến lên, cùng tiến lên.

Nước non Việt Nam ta vững bền.

Carte du Vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Le Viêt Nam, Viet Nam: Vietnam ou Viêtnam, en forme longue la République socialiste du Viêt Nam, en vietnamien Việt Nam Prononciation du titre dans sa version originale Écouter et Cộng hoà Xã hội Chủ nghĩa Việt Nam Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, est un pays d’Asie du Sud-Est situé à l’est de la péninsule indochinoise. Il a une superficie de 330 967 km2 et compte environ 92,7 millions d’habitants en 20161. Il est bordé par la Chine au nord, le Laos, le Cambodge et le golfe de Thaïlande à l’ouest et la mer de Chine méridionale à l’est et au sud. Sa capitale est Hanoï.

Le pays a dépassé récemment les 90 millions d’habitants, et sa population continue de croître à un rythme légèrement supérieur à 1 % par an. Le taux de natalité reste très élevé, et désormais le taux de mortalité est très bas du fait d’une population particulièrement jeune. Le pays doit se débattre avec une augmentation forte de sa population active et une économie en pleine transition.

La dépendance vis-à-vis de l’ex-URSS n’est plus d’actualité, et l’économie à l’occidentale, sorte d’économie de marché principalement dirigée par l’Etat, a pris le dessus.

Cependant les infrastructures, notamment de transport, restent encore désuètes même si les efforts fournis sont conséquents pour moderniser le pays, qui a beaucoup souffert de la guerre d’indépendance contre la France à partir du début des années 1950, puis contre les États-Unis jusqu’en 1975.

Ces deux pays y ont perpétré des massacres à grande échelle, les États-Unis tuant à eux seuls environ 2 millions de personnes, pour la plupart des civils, notamment à l’aide de bombes chimiques dévastatrices (napalm, agent orange). Une partie importante du territoire conserve les cicatrices des combats, et la restauration de cet environnement très pollué est un défi de taille. Entre 2,1 millions et 4,8 millions de Vietnamiens en ont été victimes, et de nombreux enfants sont aujourd’hui handicapés des suites de l’épandage à grande échelle de l’herbicide agent orange.

Carte du Vietnam:

carte du vietnam

Le Viêt Nam en Asie:

carte d'asieCarte du Vietnam

Les droits humains, quant à eux, ne sont toujours pas respectés, de nombreux prisonniers de conscience se trouvant emprisonnés au Viêt Nam. L’État est en effet dirigé par un parti unique, le Parti communiste vietnamien.

Enfin, les relations avec ses voisins sont souvent tendues, notamment la Chine et le Cambodge, même si la paix, fragile, est revenue. Les pays de la région entourant la mer de Chine méridionale se disputent des îles situées au large du pays, les Paracels et les Spratleys.

Drapeau national Vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Drapeau national Vietnam: Le drapeau vietnamien est le drapeau civil, le drapeau d’État, le pavillon marchand et le pavillon d’État de la République socialiste du Viêt Nam. Il est caractérisé par un fond rouge vif avec une étoile jaune à cinq branches au centre.

Drapeau Vietnam

Le rouge symbolise la révolution et le sang du peuple vietnamien, versé durant la lutte pour l’indépendance et la liberté.

L’étoile jaune à 5 branches représente les ouvriers, les paysans, les soldats, les intellectuels et la jeunesse, réunis ensemble pour la construction du socialisme.

Ce drapeau a été déclaré comme drapeau officiel du Viêt Nam le 10 Novembre 1955.

Régime politique du Vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Régime politique du Vietnam: Le Vietnam est une République socialiste dont le régime politique est défini par la Constitution de 1992, amendée en 2001. L’article 4 de ce texte affirme que “Le Parti communiste du Vietnam, (…..), est la seule force qui dirige l’Etat et la société”.

L’assemblée Nationale comprend 490 membres élus pour 5 ans au suffrage universel. Elle élit le Président de l’Etat et, sur proposition de ce dernier, le Premier Ministre, dont les mandats sont de 4 ans renouvelables.

Le Congrès du Parti communiste vietnamien (dont le nombre des membres atteint plus de 3 millions de personnes à travers le pays) est organisé tous les 5 ans. Il élit 160 membres au Comité central et 14 personnes au Bureau politique. Ce Bureau politique est l’organe suprême du Parti ; il rassemble, entre autres, le Secrétaire général du Parti, le Président de l’Etat, le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre, le Ministre de la défense.

Bien qu’elles ne soient pas classées dans la hiérarchie des normes, les résolutions adoptées par le Bureau politique s’imposent aux pouvoirs législatif et réglementaire. Ces résolutions fixent les orientations générales à suivre dans tous les domaines, auxquelles sont soumises toutes les mesures gouvernementales et législatives. L’assemblée nationale, critiquée pour ne faire que voter ce qui est préalablement décidé par le Parti, s’efforce ces derniers temps de prendre plus d’autonomie.

Le Comité central du Parti détient également des pouvoirs considérables. On ne peut pas devenir Ministre ou Président d’un comité populaire de province, par exemple, sans être élu préalablement membre du Comité central.

Sur le plan administratif, le pays est actuellement divisé en 60 provinces et 4 villes relevant directement du pouvoir central (à savoir Hanoi, Haiphong, Da-Nang et Ho Chi Minh ville). Chaque province est divisée en plusieurs districts, lesquels sont décomposés en communes. A chaque niveau administratif se trouve un Conseil populaire, élu directement par la population. Ce Conseil élit à son tour un Comité populaire, véritable organe exécutif local, secondé dans son travail par autant de services techniques qu’il en existe de ministères au niveau central. Ainsi, chaque comité populaire est placé à la fois sous l’autorité du Gouvernement et sous celle, moins technique, d’un conseil populaire.

Les efforts de déconcentration (et jamais de décentralisation) entamés depuis une dizaine d’années tentent de donner aux collectivités locales plus d’autonomie dans leurs actions.

Système Judiciaire :

Les juridictions modernes au Vietnam sont instituées par une loi de 1960, amendée à deux reprises en 1982 et en 2002. Elles sont organisées à trois niveaux : la Cour populaire suprême, les tribunaux populaires de province et les tribunaux populaires de districts. Les principes généraux qui les régissent sont, parmi d’autres : double degré de juridiction, indépendance du juge qui n’est soumis qu’à la loi, égalité de tous devant la loi, garantie des droits de la défense, audience publique. Il n’existe pas au Vietnam de Cour constitutionnelle.

Le tribunal de district est la juridiction de première instance. Le tribunal de province représente principalement le juge d’appel des décisions rendues par le tribunal de district, tout en étant lui-même juge de première instance pour certaines affaires (ce qui le rapproche donc du Tribunal de Grande Instance en France). La Cour populaire suprême est avant tout une Cour de cassation, mais elle joue en même temps le rôle de juge d’appel des décisions de première instance rendues par les tribunaux de province.

Les magistrats sont recrutés sur concours, essentiellement parmi les greffiers ayant au moins 5 ans d’expérience (concours internes) et plus récemment parmi les jeunes diplômés des facultés de droit (concours externes). Ils doivent suivre une formation professionnelle dans une école spécifique (Académie judiciaire) avant d’être nommés aux fonctions de magistrat pour un mandat de 5 ans renouvelable, sur proposition d’un Conseil de sélection qui compte, parmi ses membres, un seul magistrat.

Nom officiel du Vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Nom officiel du Vietnam: Au début de l’âge de bronze, les tribus de Viets se sont installées dans le Nord et jusqu’au nord du Centre du Vietnam. On comptait environ 15 groupes différents de Lac Viet vivant dans les plateaux du Nord et dans le Delta du Fleuve Rouge, plus une douzaine de Au Viet vivant dans le Nord-Est.

♦ Van Lang (2876 av. J.-C – 258 av. J.-C) Nom officiel du Vietnam
En ce temps-là, ces deux ethnies Lac Viet et Au Viet, composées de nombreux habitants, vivaient un peu éparpillées. Cependant, en raison d’un besoin grandissant de contrôler les inondations, les batailles contre l’ennemi et les échanges culturels et économiques, les tribus vivant proches les unes des autres ont eu tendance à se scinder en un groupe plus gros et plus hétérogène.

Parmi les tribus Lac Viet, celle de Van Lang était la plus puissante. Son chef réunit toutes les tribus Lac Viet pour former la nation Van Lang, se donnant à lui-même le titre de rois Hung. Les générations suivantes suivirent les pas de leur père fondateur et conservèrent ce titre. D’après certains documents historiques, on a réussi à déterminer que leur territoire occupait alors l’actuel Nord du Vietnam, ainsi que la partie nord du Centre et le sud du Guangxi (la Chine). La nation Van Lang a duré approximativement du début du premier millénaire jusqu’au IIIe av. J.-C.

♦ Au Lac (257 av. J.-C – 207 av. J.-C) Nom officiel du Vietnam
En 221 av. J.-C., Qin Shihuangdi (Tan Thuy Hoang), roi des Qin en Chine envahit le territoire des Viets. Thuc Phan, le chef de l’alliance des Au Viet parvint à repousser les Chinois qui furent obligés de se retirer en 208 av. J.-C. Thuc Phan prit alors le titre de roi An Duong Vuong et fonda la nation Au Lac, réunissant les Au Viet et les Lac Viet. Cependant, en 179 av. J.-C., Trieu Da, l’empereur du Nam Viet (Chine), envahit le royaume d’Au Lac. La résistance d’An Duong Vuong dut rapidement céder devant cette invasion. Pendant plus de sept siècles les envahisseurs du Nord régnèrent sur le pays où ils établirent un régime féodal sévère. Ils divisèrent le territoire en régions administratives qu’ils affublèrent de noms chinois. Pourtant, le nom d’Au Lac continua d’être utilisé dans le langage courant.

♦ Van Xuan (544-602) Nom officiel du Vietnam
Durant le printemps 542, Ly Bi prit les armes et chassa le gouvernement chinois, libérant le pays. Il se déclara alors souverain du royaume Van Xuan en 544 valorisant l’esprit d’indépendance du pays et la volonté de vivre en paix. Néanmoins, le règne de Ly Bi fut de courte durée. Il fut vaincu par l’armée chinoise impériale en 602, et le pays retourna sous le joug de la Chine. Le nom de Van Xuan ne fut réhabilité qu’après la victoire du Général Ngo Quyen sur la rivière Bach Dang en 938, qui marqua la fin de la domination chinoise au Vietnam.

♦ Dai Co Viet (968-1054)Nom officiel du Vietnam
En 968, Dinh Bo Linh combattit les douze seigneurs et unifia le pays. Se déclarant roi du pays, il lui donna le nom de Dai Co Viet, un nom qui se perpétua au fil de la dynastie des Dinh (968-979), de la dynastie des Le antérieurs (980-1009) et jusqu’au début de la dynastie des Ly (1010-1053).

♦ Dai Viet (1054-1804) Nom officiel du Vietnam
En 1054, une étoile flamboyante apparue dans le ciel où elle brilla pendant plusieurs jours, ce qui sembla être un très bon présage. Ainsi, l’Empereur Ly décida de changer le nom du pays, qui devint Dai Viet (étoile viet). Ce nom fut conservé jusqu’à la fin de la dynastie des Trân. Dai Viet resta donc le nom du pays tout au long de la dynastie des Lê (1428-1787) et celles des Tay Son (1788-1802).

♦ Dai Ngu (1400-1406) Nom officiel du Vietnam
En mars 1400, Ho Quy Ly usurpa le trône de l’empereur Trân Thieu De et fonda la dynastie des Ho, changeant le nom du pays en Dai Ngu, ce qui signifie paix en langue ancienne. Ce nom fut utilisé jusqu’à ce que les ennemis Ming envahissent le Dai Ngu et vainquent la dynastie des Ho en avril 1407.

Après dix années de résistance contre l’occupation chinoise des Ming (1418-1427), Lê Loi triompha de l’ennemi. En 1428, il prit le titre d’empereur de la dynastie des Lê et décida de redonner au pays le nom de Dai Viet. Le territoire du Vietnam s’était alors étendu jusqu’à l’actuelle région de Huê.

♦ Viet Nam Nom officiel du Vietnam
En 1802, Nguyên Anh, par son couronnement se proclama premier empereur et fondateur de la dynastie des Nguyên. Il rebaptisa le pays Viet Nam. Ce nom fut pour la première fois reconnu dans de nombreuses missions officielles en 1804. Pourtant, ces termes de Viet Nam étaient apparus longtemps auparavant dans l’histoire. Au XIVe siècle, un ouvrage écrit par le Docteur Ho Tong Thoc, s’intitulait Viet Nam The Chi. Au début du XVe , dans son livre Du Dia Chi, le lettré Nguyên Trai reprend plusieurs fois ce terme de Viet Nam. Le Docteur Trinh Nguyên Binh Khiem (1491-1585) débute, dès la première page de son ouvrage Trinh Thien Sinh Quoc Ngu, par la phrase: ” Le Viet Nam a bâti ses fondations (…)” Les mots Viet Nam apparaissent également gravés sur une stèle du XVIe-XVIIe à la pagode de Bao Lam, à Haiphong (1558), à la pagode de Cam Lo, Ha Tay (1590), à la pagode Phuc Thanh, Bac Ninh (1664), etc. En particulier, la première phrase inscrite sur la stèle de Thuy Mon Dinh (1670), au niveau de la frontière de Lang Son est la suivante: ” Ceci est la porte du Viet Nam qui garde les frontières du nord….”

De nombreuses théories suggèrent que le nom de Viet Nam a été crée en combinant deux éléments raciaux et géographiques, signifiant littéralement : peuple viet du Sud. Pendant le règne de l’empereur Minh Mang (1820-1840), le pays a été rebaptisé Dai Nam, mais le nom de Viet Nam était toujours largement utilisé dans les ouvrages littéraires, les affaires commerciales et les relations sociales.

Suite au triomphe de la révolution du 19 août 1945, le système féodal vietnamien et le système colonial français furent entièrement balayés pour le début d’une ère nouvelle dans le pays. Le 2 septembre 1945, le président Ho Chi Minh proclama l’indépendance nationale et le pays prit le nom de République démocratique du Vietnam. Bien que le Vietnam ait dû subir 30 ans de guerre et de séparation, les mots sacrés de Viet Nam restaient imprimés dans le cœur des Vietnamiens autant au Nord qu’au Sud. La deuxième résistance a pris fin avec la grande victoire du printemps de 1975. Le Vietnam est tout à fait réunifié. À la première législature de l’Assemblée Nationale du Vietnam le 2/7/1976, il porte le nom officiel ” La Rébuplique Socialiste du Vietnam”.

Les ressources touristiques Vietnam

Ecrit par Guide francophone vietnam sur . Publié dans Aperçu

Les ressources touristiques Vietnam: Les conditions géographiques naturelles, historiques, culturelles… ont créé de riches et diverses potentialités touristiques pour le Vietnam. Le Vietnam possède un long littoral, de nombreuses forêts et montagnes avec des grottes fantastiques, d’anciens bâtiments et des fêtes originales.
Doté d’un littoral s’étalant sur 3.260 km de côte, environ 125 plages au paysage magnifique, le Vietnam dispose des conditions favorables pour le développement du tourisme insulaire et balnéaire. À noter des plages réputés de Tra Co, Ha Long, Do Son, Cat Ba, Sam Son, Cua Lo, Thien Cam, Lang Co, Da Nang, Nha Trang, Ca Na, Mui Ne, Vung Tau, Ha Tien, Phu Quoc…

Les ressources touristiques Vietnam; Vietnam recense 3 baies faisant partie du Club des plus belles baies du monde (The Worlds most beautiful bays club). Il s’agit de la baie d’Ha Long (Quang Ninh), la baie de Nha Trang (Khanh Hoa) et celle de Lang Co (Thua Thien-Hue). En particulier, la Baie d’Ha Long, patrimoine naturel mondial reconnue 2 fois par l’UNESCO (la première fois en 1994 et la seconde en 2000 pour les valeurs exceptionnelles du paysage et de la géologie) est récemment devenue l’une des 7 nouvelles merveilles naturelles du monde.

En outre, de nombreuses plages et îles séduisantes et impressionnantes du Vietnam sont également élu par des chaînes d’informations, magazines et guides touristiques célèbres dans le monde : la plage de Da Nang est reconnue comme l’une des 6 plus belles plages balnéaire de la planète en 2005 par le magazine Forbes (Etats-Unis) ; plage Dai à Phu Quoc était en tête de la liste de 5 plus belles et propres plages du monde, selon le résultat du sondage «Hidden Beach », mené par ABC News; Con Dao est sélectionnée l’une des destinations les plus impressionnantes de l’Asie du Sud-Est en 2010 par le magazine New York Times. En 2011 l’île Con Dao a été élue dans le Top des 20 îles les plus mystérieuses du monde par le magazine Travel and Leisure (Etats-Unis) et l’une des 10 îles les plus mystérieuses et la meilleure île mondiale pour profiter de vacances romantiques par le Guide du voyage Lonely Planet (Royaume-Uni).

Situé dans une région tropicale, mais le Vietnam dispose de nombreux lieux de villégiature montagneux avec le climat tempéré comme des petites villes européennes comme Sa Pa, Tam Dao, Bach Ma, Ba Na, Da Lat … Ces lieux de villégiatures se situent généralement à 1.000 m d’altitude. Le bourg Sa Pa attire des touristes par l’alternance des anciennes villas, des ouvrages modernes et des vergers de pêchers et des forêts verdoyant de samu. En particulier, la ligne de Sapa figure parmi les dix plus belles voie piétonnière du monde, selon un classement publié par l’éditeur de guide touristique Lonely Planet. Taillées à flancs de montagnes par les autochtones, les rizières en gradins de Sapa, dans la province montagneuse septentrionale de Lào Cai, ont été élues l’une des sept plus belles et grandioses de l’Asie et du monde par le magazine américain Travel and Leisure. La ville de Da Lat, le paradis de repose et d’excursion, impressionne les visiteurs non seulement par son climat tempéré, des forêts de pins, des cascades grandioses, des vallées magnifiques, la beauté éblouissante des fleurs, mais aussi par la sonorité du xylophone de T’rung et les sons mystérieux des gongs de Tay Nguyen lors des festivals.

En outre, le Vietnam abrite également des aires et sanctuaires d’oiseaux, de nombreuses parcs nationaux connue pour sa collection richesse de faune et flore tropicales tels que: le parc national de Cuc Phuong (Ninh Binh), Parc national de Cat Ba (Hai Phong), parc national de Con Dao (Ba Ria-Vung Tau)… Parmi lesquels, le sanctuaire d’oiseaux de Tam Nong (Dong Thap), où vivent les grue à tête rouge (Grues antigone). Ce site est devenu un centre d’information sur les grues, financés par l’Association internationale de protection d’oiseaux. Le Parc national de Phong Nha – Ke Bang avec ses valeurs éminentes en termes témoignages de l’histoire de la Terre, de géologie, de topographie, de biodiversité, de géomorphologie ainsi que des valeurs culturelles-histoiriques, a été reconnu par l’UNESCO comme patrimoine naturel mondial en 2003. Pour la valeur exceptionnelle de cette région karstique, l’Association britannique de recherches de cavernes a considéré le système de cavernes et de grottes de Phong Nha comme l’un des systèmes les plus valorisés du monde, avec 4 atouts: avoir les fleuves souterrains les plus longs, avoir les grottes les plus larges et hautes, avoir les plus beaux et vastes bancs de sables, avoir les stalactites les plus belles. En particulier, la caverne de Son Doong (Caverne de la montagne), située au sein du réseau de grottes et de cavernes du parc national Phong Nha-Ke Bang, est reconnue par des recherches et explorateurs comme la caverne la plus spectaculaire de la planète. « Il y a des forêts dans cette caverne capable de contenir un gratte-ciel de New York”, a estimé le célèbre magazine National Geographic

En outre, jusqu’en 2011, 8 réserves de biosphère du Vietnam avaient été reconnues au niveau mondial par l’UNESCO: Parc national Cat Tien (actuellement la Réserve de biosphère de Dong Nai) (2001), la mangrove de Can Gio à Hô Chi Minh-Ville (2000), l’archipel de Cat Ba à Hai Phong (2004), le Delta du fleuve Rouge (zones humides côtières des trois provinces de Thai Binh, Nam Dinh, Ninh Binh) (2004), les régions littorales et insulaires de la province de Kiên Giang (2006), la partie Ouest de la province de Nghê An (2007), Cu Lao Cham à Hoi An – Quang Nam (2009), et e Cap de Cà Mau, province de Ca Mau (2009).

Les sources d’eau chaude, d’eau minérale naturelle au Vietnam sont très abondantes : Quang Hanh (Quang Ninh), Hoi Van (Binh Dinh), Vinh Hao (Binh Thuan), Duc My (Nha Trang), Kim Boi (Hoa Binh)… Ces sources d’eau minérale chaude sont devenues des destinations attrayantes pour beaucoup de touristes.

Avec une histoire de 4000 ans, le Vietnam a conservé de nombreux monuments architecturaux uniques : La pagode à pilier unique, pagode Kim Lien, Pagode Tay Phuong, les Maisons communales de Tay Dang et de Chu Quyen (Hanoi), la Tour Pho Minh (Nam Dinh), la Pagode Keo (Thai Binh), et les pagodes de But Thap et Dinh Bang (Bac Ninh), les Tours Cham (provinces côtières du Centre) et l’architecture royale de Hue.

Jusqu’au juillet 2011, parmi de dizaines de milliers de monuments historique – culturels et sites pittoresques du Vietnam, plus de 6.000 vestiges provinciaux, plus de 3.000 et sites ont été classés patrimoine national, 10 vestiges spéciaux de niveau national.

Outre les deux patrimoine naturel mondial cités ci-dessus, l’UNESCO a également reconnu 5 patrimoine culturel du monde: L’ancien Citadelle royale de Thang Long – Hanoi, la Citadelle de la dynastie Ho, l’Ensemble de monuments de l’ancienne capitale de Hue, la Vieille ville de Hoi An et le Sanctuaire de My Son ; 6 patrimoine immatériel: la musique de Cour (Nha nhac) de Huê, l’espace de la culture des gongs des hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên) et les chants populaires Quan ho de Bac Ninh, le Chant Ca Tru (chants des courtisans) ; Chant Xoan de la province de Phu tho et les Fêtes de Giong aux Temples de Phu Dong et de Soc (Hanoi) ; 2 patrimoine documentaire de l’humanité : les Tablettes de bois de la dynastie des Nguyên et les Stèles de Docteur au Temple de la Littérature (Hanoi) ; le Géoparc du Plateau calcaire de Dong Van, membre du Réseau global des parcs géologiques (GGN-Global Geopark Network). Dans l’avenir, un certain nombre de patrimoine culturel et naturel du Vietnam seront soumis à la reconnaissance de l’UNESCO.

En outre, des dizaines de millions de reliques, objets antiques et trésors nationaux sont conservés et exposés dans le système de 125 musées distribuant dans tous les pays. Des fêtes, mœurs traditionnels, arts de performance, villages d’anciens métiers, gastronomie, costumes traditionnels… de 54 ethnies ont devenu des ressources touristiques importantes du pays.